Double menton : comment peut-on s’en débarrasser ?

Double menton : comment peut-on s’en débarrasser ?
4 (80%) 22 votes

Double menton et Liposuccion – Causé principalement par le surpoids et des prédispositions génétiques, le double menton est l’une des imperfections qui nuisent le plus à la beauté et la symétrie du visage et touche aussi bien les hommes que les femmes. Cliniquement, le double menton désigne un excès de graisse entre le menton et le cou induisant une déformation importante de la forme du visage.

Venir à bout d’un double menton

Chez les jeunes, l’apparition du double menton est souvent causée par l’obésité. En effet, le cou fait partie des premières parties du corps à être touchée par une prise de poids importante sachant que l’apparition de cette imperfection est catalysée par des prédispositions génétiques.

Cependant, en ce qui concerne les personnes âgées, le développement d’un double menton fait partie d’une évolution normale intimement lié au vieillissement du visage, notamment le relâchement de la peau et des muscles de l’ovale du visage ce qui favorise la ptôse des tissus situés au niveau du cou et aussi du menton. Il arrive même dans certains cas que cet aspect soit aussi la cause d’un os du cou (l’os hyoïde) situé trop bas comme vous pouvez le voir dans l’illustration ci-dessous.

Double menton : le développement d’un double menton fait partie d’une évolution normale intimement lié au vieillissement du visage

Des solutions non chirurgicales ?

L’apparition du double menton peut être évitée en adoptant une hygiène de vie saine et en évitant toute prise de poids importante grâce aux régimes  équilibrés et la pratique d’une activité sportive.

De plus, étant donné que le double menton peut être héréditaire, il faudra redoubler de vigilance sur votre mode de vie en cas d’antécédents familiaux.

Chirurgie esthétique : la solution ultime ?

Bien que modérément réversible, le double menton peut s’avérer être coriace et difficile à éliminer surtout pour les personnes qui n’arrivent pas à contrôler leurs poids mais également les personnes âgées ayant un relâchement cutané notable. Il en est de même pour les personnes ayant un double menton par malposition osseuse et musculaire.

Heureusement, la chirurgie esthétique permet dans ces cas de figure de traiter efficacement les cas les plus compliqués et ce, grâce à la liposuccion associée si nécessaire à un lifting au niveau du la zone inférieure du visage et du cou.

La liposuccion du cou (à voir ici : https://www.dr-belhassen-chirurgien-esthetique.fr/chirurgie-visage/genioplastie) appelée lipoaspiration et réalisée par un chirurgien qualifié, va permettre de retirer l’excédent du tissu graisseux. Plus la patiente est jeune et présente une élasticité cutanée correcte, plus les résultats sont excellents et définitifs (sur le plan graisseux). Dans les cas où la patiente présente un relâchement cutané important (dû au vieillissement), une simple liposuccion ne garantit pas un résultat optimal, dans ce cas le chirurgien pourra suggérer dans le même temps la réalisation d’un lifting cervico-facial afin de perfectionner le résultat.

Une simple liposuccion ne garantit pas un résultat optimal, dans ce cas le chirurgien pourra suggérer dans le même temps la réalisation d’un lifting cervico-facial afin de perfectionner le résultat...

Redonner du volume à l’aide d’un lipofilling

Le lifting cervico-facial permet de réaliser, aussi, une remise en tension des muscles de façon à atténuer leur relâchement par traction sur les aponévroses. A noter que dans certains cas (surtout pour les patients âgés), le chirurgien peut associer cette intervention à un lipofilling du visage (réinjection de la graisse prélevée au niveau du cou) pour redonner du volume à l’ensemble du visage et éliminer le maximum de rides.

En définitive, le choix de l’approche est régi par l’âge de la patiente et l’ampleur du vieillissement cutané, l’importance de la graisse, la position des os et des muscles…

C’est au chirurgien de faire une analyse précise et de suggérer la technique adéquate et adaptée à chaque cas.

Autres publications similaires